Sélectionner une page

Les Engagements de Mohamed Ayachi Ajroudi

La protection de l’environnement

 

Depuis 1988, Mohamed Ayachi Ajroudi est membre de la Fondation de Défense pour la Qualité de la Vie. Dans ce cadre, il lutte activement contre l’avancée du désert en Afrique et au Moyen Orient. Très impliqué dans les problématiques liées à la préservation de l’environnement, il conclut en 2010 un partenariat avec l’Office National de l’Assainissement tunisien (ONAS). Cet établissement public à caractère commercial et industriel intervient dans des domaines comme la lutte contre la pollution hydrique ou encore la valorisation des eaux traitées. Avec cette collaboration, Mohamed Ayachi Ajroudi prend part à la réalisation de projets d’assainissement dans son pays d’origine.

Cette même année, l’acteur et homme politique Arnold Schwarzenegger fonde l’association non gouvernementale R20. Celle-ci a pour principal objectif de lutter contre le réchauffement climatique. Mohamed Ayachi Ajroudi décide de s’investir dans ce projet en devenant membre actif de l’association. Par ce biais, il vise à sensibiliser la communauté internationale sur la situation dramatique de sa ville de naissance, Gabès, victime de la pollution chimique. Il affirmera : “J’en fais un combat personnel depuis 30 ans, en contribuant au financement des hôpitaux et des soins pour les victimes de cette pollution. Mais c’est uniquement curatif et certainement pas assez pour endiguer la violence de ces destructions chimiques. Nous devons maintenant être dans la prévention, prendre le problème à la racine”. (Source)

En 2015, l’homme d’affaires participe à la COP 21 auprès des grands décideurs de la planète, où il intervient dans le cadre de la signature des Accords de Paris.

Le développement des infrastructures saoudiennes et tunisiennes

 

Homme d’actions, Mohamed Ayachi Ajroudi participe activement au développement de projets en Tunisie, mais aussi en Arabie Saoudite, sa terre d’accueil. Parmi eux, citons à titre d’exemples :

  • Le développement de l’agriculture en Arabie Saoudite, à travers le Portube
  • L’assainissement du réseau de distribution d’eau dans plusieurs villes du pays : Jeddah, La Mecque, Medine…
  • Le développement d’un réseau ferroviaire reliant les villes de La Mecque, Medine et Jeddah
  • La réalisation de travaux de rénovation de la mosquée Jara, en Tunisie…

Par ailleurs, le chef d’entreprise s’est également prononcé auprès de la presse au sujet d’un nouveau projet : celui-ci porterait sur l’ouverture d’une station de dessalement de l’eau de mer au Sultanat d’Oman. Dans le cadre de cette initiative, les déchets seraient transformés en énergie alimentant les structures de la station.

Le combat en faveur des droits des Tunisiens

 

Très attaché à sa terre natale, Mohamed Ayachi Ajroudi est également impliqué dans la politique tunisienne. Fermement opposé aux décisions économiques et sociales du gouvernement d’Ali Larayedh, il fonde en 2013 son propre parti politique. Le Mouvement du Tunisien pour la liberté et la dignité entend ainsi servir les intérêts réels des habitants du pays – et non ceux de ses dirigeants. Mohamed Ayachi Ajroudi profite du lancement de ce mouvement pour nouer une alliance stratégique avec le politicien Kamel Morjane (Ministre de la Défense et des Affaires étrangères sous Ben Ali).

Toutefois, quelques semaines avant la tenue des élections législatives du pays, il crée la surprise en se retirant de la compétition. Lassé par les motivations des autres candidats, il affirmera que “[son] ambition pour la Tunisie est d’ordre sociale, économique et énergétique, que [ses] motivations sont patriotiques et pas du tout mercantilistes”. Il n’en restera pas moins “un soldat pour la Tunisie”.

La promotion de la paix inter-religions et la lutte antiterroriste

 

Fervent croyant, Mohamed Ayachi Ajroudi oeuvre activement en faveur de l’apaisement des tensions religieuses en Tunisie. Il utilise notamment sa chaîne de télévision Al Janoubia pour diffuser des messages de paix et organise régulièrement des rencontres inter-religions.

En mai 2017, l’homme d’affaires a ainsi lancé un appel aux Juifs du monde entier en les invitant à venir effectuer leur pèlerinage à la synagogue de Ghriba, l’une des plus anciennes de la planète. Ce monument emblématique du patrimoine culturel du pays recèle plus de 2500 ans d’histoire. C’est un symbole fort pour la communauté juive du pays, ayant toutefois connu de nombreux problèmes d’insécurité, dont un attentat en 2012 revendiqué par Al-Quaïda. Grâce à l’implication de Mohamed Ayachi Ajroudi dans l’organisation, particulièrement sur les problématiques de sécurité, l’événement s’est déroulé sans encombre et a remporté un vif succès.

Mohamed Ayachi Ajroudi a également participé à l’organisation et au financement de la Marche des Musulmans  contre le terrorisme du 14 juillet 2017. Encouragée par le président Emmanuel Macron et son épouse, cette marche a réuni une trentaine de fidèles et responsables religieux dans un tour d’Europe des villes touchées par les attentats : Berlin, Bruxelles, Paris, Nice… À l’initiative de l’ancien imam de Drancy Hassan Chalghoumi et de l’écrivain juif Marek Halter, cette manifestation avait pour objectif de rappeler que les valeurs de l’Islam sont empreintes de paix et de tolérance, et surtout, sont aux antipodes de l’intégrisme religieux.

Mohamed Ayachi Ajroudi : homme d’affaires aux multiples récompenses

  • 1988 : Médaille du Mérite décernée par le Prince Saud Bin Abdul Mohsen, Gouverneur de Jeddah. Chaque année jusqu’à 2017, il reçoit la reconnaissance du Royaume.
  • 1989 : Prix de la Fondation de la Défense pour la Qualité de vie remis à l’Université de Gand.
  • 2009 : Doctorat d’honneur de l’Université du Canal de Suez.
  • 2012 : Honneurs de la ville de Huntington Beach en Californie pour ses investissements et futurs projets.